Ouate de cellulose

Ouate de cellulose

Un isolant calorifique


L’ouate est produite grâce à des refontes de résidus de papier. Elle est fabriquée de manière à être insensible au feu et aux parasites. L’on en fait usage pendant les constructions pour assurer une bonne isolation tant thermique qu’acoustique au bâtiment. Il est identifiable à partir de plusieurs spécificités.

Les particularités d’une telle matière Plusieurs constituants entrent dans la fabrication de l’ouate de cellulose. Elle est généralement issue de papiers d’anciens journaux ou des restes de papier d’imprimerie. Les papiers sont broyés et sont traités de manière à lutter contre la fonte, les insectes, etc.

Garde toujours la température !


Il existe plusieurs façons de rendre disponible cette cellulose sur le marché. Elle peut être vendue de façon à être éparpillée en touffe (en vrac) ou de manière condensée (en panneaux). Cette dernière forme nécessite des éléments polyoléfines ou à base de coton puis de polyester (à un taux équilibré) pour servir de liaison entre les particules. L’ouate de cellulose est un isolant. Lorsqu’elle est sèche, sa capacité à conduire de la chaleur se situe entre 0,035 et 0,041 W/mK.

Les variations d’énergie sont plus ou moins de 10 %, car les matériaux de fabrications sont de qualité appréciable et de différentes natures, ce qui ne garantit en rien la conductivité. À moins que les produits utilisés aient reçu une certaine certification ou un avis technique qui soit conforme aux normes européennes fixées pour les autres familles d’isolants.

Ce qu’il faut savoir


Le polyester représente le quart des isolants dégradables, car il sert de produit de liaison. Sans cet unifiant, la constitution d’un amas unique sous forme de matelas devient impossible. Les isolants peuvent être de diverses natures à savoir : végétale, animale, organique ou minérale. En tenant compte des effets néfastes potentiels sur l’environnement, il est préférable de suivre de près tout le processus de fabrication (semi, récolte des matières de base, transformation) avant de rendre le produit utilisable dans la construction. Mais il serait très grave de tenir uniquement compte du processus de fabrication. Il faut également pouvoir aux écarts (pouvant aller de 1 à 3) observables au niveau des principaux indicateurs de protection environnementale.

Dans le souci de palier à des erreurs dans la fabrication, toutes les variétés d’équipement de construction sont soumises à un contrôle à base d’une fiche FDE & S qui élabore la déclaration environnementale et sanitaire en conformité au standard NF P 01-010. Le contrôle du processus des différents produits constitue le soubassement de ce processus de déclaration. Les différentes informations des fiches de déclaration sont envoyées dans une base de données accessible à tout le monde sur l’adresse www.inies.fr et aussi sur les sites internet des industries de fabrication.